Un grand merci à Ouest France et à son correspondant de Presse!

Aurélie Joudi crée des vêtements biologiques!

La Plaine-sur-Mer –

 Aurélie Joudi reverse 1 € à l'association Hirondelle pour chaque sac en coton bio vendu.

L’initiative

C’est à La Plaine-sur-Mer qu’Aurélie Joudi a pensé et créé sa marque de vêtements et accessoires M.I.C., trois lettres pour « Mode, Intelligent, Chic ».

D’une histoire de famille et d’amitiés…

Aurélie a trois enfants. Ils ont été le moteur dans son changement de vie professionnelle. Sa marque s’identifie grâce aux trois petites têtes brodées, « bleu, blanc, rouge », qu’arborent ses créations.

Le concept trouvé, « créer une marque de vêtements bio, mais mode », tout s’enchaîne. Une amie DJ connaît un styliste, à qui Aurélie présente son projet. Il est convaincu. La jeune femme se rapproche alors de l’Atelier des créateurs de Nantes. « Il me suit depuis le départ. Cela me permet d’avoir un coton bio moins cher mais surtout, tout le cheminement de ce coton, qui vient d’Inde, est contrôlé. Ce ne sont pas des enfants qui travaillent. »

… Au festival de Cannes

« La collection M.I.C change tout le temps. C’est une petite production, quelques tailles par modèle. » Si le coton vient d’Inde, tout le reste est fait dans la région. « Je crée ici, les visuels sont faits ici. Je réalise les impressions à l’Atelier des créateurs et je rajoute mes broderies. »

En février, Aurélie se rend à New York, où un ami lui a proposé son aide pour la réalisation de son clip publicitaire. Le spot tourné, une rencontre, une connaissance, et des modèles M.I.C sont mis en vente dans un magasin de Miami. En France, on les trouve dans le « concept store Minus de Savenay et, depuis peu, dans le magasin Rive gauche, à Saint-Brevin ».

Pour monter son entreprise, Aurélie a été accompagnée « par l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) et la BGE (Boutique de gestion pour entreprendre). Dans la région, si on veut, on peut ! Il y a beaucoup d’outils et une vraie énergie pour y arriver. »

D’autres projets, Aurélie en a. Après sa participation aux Audacity awards, elle tentera le « prix des femmes 2015, qui récompense les femmes qui entreprennent dans l’éco et l’équitable ». Mais pour l’instant, c’est vers le festival de Cannes qu’elle se tourne. « M.I.C a été retenue pour participer à une action commerciale. » Cette société « a connu une belle évolution depuis six mois. Je suis maintenant persuadée que j’ai ma place dans le milieu du textile ! »